venerdì 12 gennaio 2018

Champagne Jacquesson Avize Grand Cru 2000




Pas super la vendange 2000, même en Champagne, avec des conditions climatiques contrastées, des températures moyennes très élevées, beaucoup de grêle et la botrytis toujours présent.
Mais chez les Chiquet frères…

Champ Caïn, Némery et La Fosse - trois parcelles plantées entre 1962 et 1983, sur les sols crayeux d'Avize - déterminent cette bouteille très réussie, que du Chardonnay.
La mienne est l'une des quelque 32.107 bouteilles, dosage extra-brut - 3,5 gr./l – dégorgée au cours du premier trimestre 2009.

La robe est d'un bel or intense, avec de nombreuses bulles très fines.
Nez magnifique qui donne une sensation de fraîcheur intacte, avec un côté minéral vivifiant et très dominant. Au fil du temps, dégage des parfums de noisette, du beurre, des tons fruités mûrs - Granny Smith, cèdre et zeste d'orange – et floraux - fleurs d'acacia et camomille - un peu de grillé. Plus il s'aére, plus les arômes se multiplient.

La bouche est élegante, droite et pleine, très vive, élancé par une très belle acidité.
Le directeur de l'orchestre reste, sans aucun doute, la minéralité crayeuse et saline, qui calibre les temps des solos: avant les agrumes, puis l'amande, maintenant le miel, puis le biscuit, en expansion continue.

Un flacon éblouissante, d’une très longue persistance, sur des arômes de chocolat blanc, d'épices, d'agrumes confits et de relents finement amers.

Champagne de gastronomie - Pata Negra et, plus tard, risotto aux crevettes - mais je vous invite à garder un verre à la fin du repas.
Sirotez-le lentement, vous allez l'adorer.
Le temps a fait son oeuvre, un grand Champagne!

 
Not a super harvest the vintage 2000, even in Champagne, with contrasting climatic conditions, characterized by very high average temperatures, widespread hailstorms and the botrytis always lurking.
But at the Chiquet brothers...

Champ Caïn, Némery and La Fosse - three parcels planted between 1962 and 1983, on the chalky soils of Avize - determine this very successful bottle, only Chardonnay grape.
Mine is one of about 32 thousand bottles, with extra-brut dosage - 3.5 gr./l - disgorged in the first quarter of 2009.

A beautiful intense gold, with very fine bubbles.
Beautiful nose giving a feeling of intact freshness, with a mineral side invigorating and very dominant. Over time, releases aromas of hazelnut, butter, ripe fruity tones - Granny Smith, cedar, lime - and floral - acacia flowers and chamomile - a little toasted.
The more it is aired, the more the aromas multiply.

The palate is elegant, straight and full, very lively, slender with a very nice acidity.
The conductor remains undoubtedly the chalky and saline minerality, which calibrates the times of the solos: before the citrus fruits, then the almond, now the honey, then the biscuit, in continuous expansion.

A dazzling bottle, with a very long persistence, with final aromas of white chocolate, spices, candied citrus and finely bitter hints.

A gastronomy Champagne - Pata Negra and, later, risotto with shrimp - but I invite you to save a cup at the end of the meal.
Sip it slowly, you'll enjoy it even more.
Time has done its work, a great Champagne!

venerdì 5 gennaio 2018

Champagne Billecart-Salmon Cuvée Elisabeth Salmon Rosé Brut 2000




One of the last Champagne Houses, still independent, thus, one of the four Houses still in the hands of the descendants of the founders, created in 1818, in the village of Mareuil-sur-Aÿ, by François Billecart and Elisabeth Salmon.
Today, the Maison is managed with passion and competence by the descendants François Roland Billecart and his brother Antoine, with François Domi, chef de cave, since 1998.

Today I tell you about the cuvée de prestige rosé, created in 1988, just to homage Madame Elisabeth Salmon, the wife of the founder.
This is a rosé d’assemblage - 50% Pinot Noir, of which 9% vinified in red, and 50% Chardonnay - from carefully selected grapes, fermentation in barriques, with 7 gr./lt. dosage.
What originally, was definitely a pink salmon color, with the years, it became orange color, marking an indisputable oxidation, at least to the eye. However, I assure you, from now and on, that everything is, and will remain, limited to the color. Meanwhile, I admire a very fine chain of the effervescence.

The nose is delicate, rich and transmits so much freshness.
Many crispy red fruit, from cherry to strawberry, raspberry to plum, then citrus, fig, pomegranate and white peach. Very floral, with slight hints of pink pepper and mineral personality, initially delicate, which will gradually take on a major dimension.

This olfactory richness has been fully realized on the palate, demonstrating the peculiarities I was expecting from such a prestigious cuvée.
The sip is freshness, depth and tense, without showing, in any way, its age, within an aromatic framework, really harmonious and complex.
Long lasting persistence, with petals of rose, wild strawberries and strong mineral imprint.

Absolutely among the best Champagnes Rosé and a great tribute to the co-founder of the Maison.



L'une des derniers Maisons de Champagne, encore indépendante, ainsi, l'une des quatre Maisons, toujours dans les mains des descendants des fondateurs, créé en 1818, dans le village de Mareuil-sur-Aÿ, par François Billecart et Elisabeth Salmon.
Aujourd'hui, la maison est gérée avec passion et compétence par les descendants François Roland Billecart et son frère Antoine, avec François Domi, chef de cave, depuis 1998.

Aujourd'hui, je vous parle de la cuvée de prestige rosé, créé en 1988, comme un hommage à Mme Elisabeth Salmon, l'épouse du fondateur.
Il s’agit d’un rosé d'assemblage - 50% Pinot Noir, dont 8-9% vinifiè en rouge, et 50% Chardonnay - à partir de raisins soigneusement sélectionnés, fermentation en barriques, environ 8 ans sur lattes, avec une liqueur de dosage de 7 gr./lt.

Ce qui était à l'origine, sans aucun doute, un rose saumon, au fil des ans, est devenu avec beaucoup de reflets orangés, marqueur d'une oxydation incontestable, au moins à l'œil. Cependant, je vous assure, que tout est et restera limitée à la couleur.

Donc, j'admire une fine chaîne effervescent, tres élégante.
Le nez est délicat, riche et transmet fraîcheur. Beaucoup de petits fruits rouges croquants – cerise, fraise, framboise et prune – avec d'agrumes croustillant, figue, grenade et de pêche blanche. Précises qualités florales, avec des notes subtiles de poivre rose et des notes grillé bien intégré, il montre une personnalité minérale d'abord délicate qui, peu à peu, aura une taille significative.

Cette richesse olfactive, a été complètement mis en œuvre en bouche, ce qui démontre les qualités que j'attendais d'un tel prestigieuse cuvée. Bouche ample, avec une grande fraîcheur, de la profondeur et de la tension, et surtout, ne montre pas, de quelque façon, son âge, dans un cadre aromatique, très harmonique, complexe et racé.
Très longue persistance, avec des notes de pétales de rose, fraises des bois et une forte empreinte minérale.

Parmi les meilleurs Champagnes rosé et juste le plus bel hommage au co-fondatrice de la Maison.

mercoledì 20 dicembre 2017

Le Grand Tasting 2017 Master Class Prestige | Olivier Krug docet




Paris, Carrousel du Louvre, Le Grand Tasting 2017 par Bettane & Desseauve, Master Class Prestige, Salle 1, présenté par Monsieur Olivier Krug.
Un voyage dans l’Univers Krug.

Quatre cuvées à déguster, dans cet ordre:

Krug Grande Cuvée 164ème édition
127 vins de 11 millésimes différents, du plus jeune 2008 au plus ancien 1990 - vendange 2008 et vins de réserve - au moins sept ans sur lattes. Toute l'alchimie et la sagesse de Krug entourées d'un verre, avec un profil aromatique très riche et une approche pluridimensionnelle.

Krug Vintage 2004
D'un millésime généreux, 12 ans en cave, une bonne réussite, qui a besoin, dans mon humble palais, d'un "réglage" que le temps en bouteille lui reconnaîtra certainement, lui donnant une "Fraîcheur Lumineuse" que, dit Olivier, il vient de prendre le chemin.
Avec des limites de l'année, j'ajouterai.

Krug Vintage 2002 
Précision, Intensité, Plénitude, Élégance.
Grâce expressive stupéfiante et inégalée.
Deux coupes pour toucher et savourer le Nirvana.


Krug Grande Cuvée 160ème édition
121 vins de 12 millésimes différents, du plus jeune 2004 au plus ancien 1990 - en résumé, récolte 2004, avec 35% de vins de réserve - neuf ans sur lies. Il évoque assez bien le millésime 2004, les agrumes et la minéralité très concentrés.
Un recul par rapport à la 164ème, surtout au Vintage 2002.




Expérience passionnante et inoubliable, si belle à vivre mais très difficile à dire.
Monsieur Krug a rappelé, plusieurs fois, deux concepts sur lesquels, beaucoup plus modestement, j'insiste aussi, dès le premier articles sur Bar à Champagne.

Le premier s’agit des dosages qui selon Olivier devraient jamais être absents ou trop bas.

Le deuxième est strictement liée et s'appelle Équilibre. Un rôle essentiel, sur lequel Monsieur Krug a beaucoup souligné et qui a représenté le pivot de son discours sur l'univers Krug.


Post scriptum: une seule, surprenant, remarque: franchement, je n'ai pas compris et je n'étais pas d'accord, ayant servi la 160ème après le millésime 2002.
Différences abyssales, avec le palais qui, à contrecœur,  a fait marche arrière.
Absit iniuria verbis.