venerdì 13 aprile 2018

Champagne Tarlant La Matinale 2003




Des vignes de 45 ans, cuvée d’assemblage – 28% Chardonnay, 45% Pinot Noir et 27% Pinot Meunier -  pas de malolactique, prise de mousse mai 2004, dégorgement juillet 2014 - oui, dix ans sur lattes - pas de dosage.

Tu te souviens de 2003?
Canicule qui ne pardonnait pas, même à cettess latitudes. Pas beaucoup de grandes Maisons qui ont millesimé, aussi rares les récoltants. Néanmoins, les Tarlant ont essayé, en récoltant dès le premier matin – nomen omen - et le résultat, même cette fois, leur a donné raison.

Dans la bouteille, rien de celles températures si brûlants.
Un nez qui ne pouvait pas être plus frais et droit.
Amande et boisée, brioche et fleurs blanches, avec des frais parfums d'agrumes - cèdre et bergamote - d'habiles touches végétales et un fort caractère minéral, destiné à pousser encore plus.

En bouche, l'élégance n'est qu'une des nombreuses flèches dans l'arc de cette bouteille. Perlage très fin, caressant et continu - dix ans passées très bien - qui montre toute sa cohérence et sa complexité aromatique.

La richesse des gorgées, jamais opulentes, ni lourdes, conserve intacte la silhouette classique et élancée - c'est à dire le style maison - en vertu d'une acidité qui est l'élément fondamental de l'équilibre et détermine les rôles et le rythme des arômes. 
Tout aussi précieux le final, d'intense progression et persistance, avec des résolus retours salés et crayeux et une verve vigoureuse de zeste d'agrumes.

Flacon très inspiré, à essayer avec foie gras sauté.





45 years old vineyard - 28% Chardonnay, 45% Pinot Noir and 27% Pinot Meunier - no malolactic fermentation, disgorged July 2014 - yes, ten years on yeasts – and no dosage.

Do you remember 2003?
Heatwave that did not forgive, even at those latitudes. Very few Maisons did the vintage. Nevertheless, the Tarlant family tried, harvesting soon in the morning, at dawn and the result, even this time, gave them reason.

In the bottle, none of those hot temperatures.
A nose that could not be cooler and upright.
Almond and fine woods, brioche and white flowers, with fresh citrus fragrances - cedar and bergamot - with skillful vegetal touches and a strong mineral character, destined to grow even more.

On the palate, elegance is only one of the many arrows at the bow of this bottle.
Very thin, caressing and continuous perlage - ten years spent very well - shows all its coherence and aromatic complexity.

The richness of the sips, never opulent, nor heavy, keeps intact the classic and slender silhouette - le style maison - by virtue of an acid resourcefulness that is a fundamental element of balance and determines roles and the pace of the aromas.

Valuable closing, great progression and persistence, with resolute salty-chalky references and a vigorous verve of citrus peel.

Really inspired bowl, with sautéed foie gras.




venerdì 9 febbraio 2018

Champagne Pierre Gimonnet & Fils Blanc de Blancs Fleuron 2005




If you are looking for elegance, prestige, and style, you have no alternatives: Côte des Blancs, unique and inimitable.
The Fleuron - literally jewel - is a collection of Chardonnay grapes, coming from four different villages – Chouilly (45%), Cramant (23%), Cuis (24%) and Oger (8%) - and embodies, explicitly and directly, what goes under the definition of "style maison".

Fine and seductive nose, with sharp baking tones and crisp pastries. Then white fruit - apple, melon and pear - with a nice basket of fresh citrus fruits - grapefruit, lemon and cedar - some floral notes, almond and white pepper, and a lot of chalky minerality.

Elegant, engaging and precise on the palate, with the glittery gessous-iodate matrix drawing further luster. An acidic blade, never pungent but straight and well integrated into the aromatic liveliness, as fruity as mineral, gives balance and acceleration to a sip of beautiful freshness and fair creaminess.
Solid and harmonic mouth, up to the end, with good aromatic progression, on compact returns of spice, moss and fungus notes, exalted by the saline chalky of those soils, blessed by God.
Richness of flavors, and great drinkability.


Si vous cherchez l'élégance, le prestige et le style, vous n'avez aucune alternative: Côte des Blancs, unique et inimitable.

Le Fleuron - littéralement bijoux - est une collection de raisins Chardonnay provenant de quatre villages différents: Chouilly (45%), Cramant (23%), Cuis (24%) et Oger (8%) - et incarne, explicitement et directement, ce qui passe sous la définition de "style maison".

Élégant et séduisant au nez, sur des notes des pâtisseries croquantes. Ensuite, les fruits blancs - pomme, melon et poire - avec un beau panier d'agrumes frais - pamplemousse, citron et cèdre - quelques notes florales, amandes et poivre blanc, et beaucoup de minéralité crayeuse.

Élégant et précis sur le palais, avec la matrice crayeuse-iodée créant plus de lustre.
Une lame acide, jamais piquante, droite et bien intégrée dans la vivacité aromatique, aussi fruitée que minérale, donne un équilibre et une accélération à une gorgée de fraîcheur et très cremeuse.
Bouche solide et harmonique, jusqu'à la fin, avec une belle progression aromatique, sur des retours compacts de notes d'épices, de mousse et de champignons, exaltées par la calcaire salée de ces sols, béni par Dieu.
Richesse des saveurs, et grande buvabilité.

venerdì 26 gennaio 2018

Champagne R&L Legras Saint-Vincent 2000




It is the R&L Legras’s cuvèe de prestige - Chardonnay grape 100% - created in honor of the Saint Patron of the winegrowers, which saw light in 1964 and nowaday 13 vintages only have been considered worthy to be millesimate.

7 years have passed, but it would seem to have disgorged yesterday, seen the energetic freshness it communicates. That same freshness that favors the cleaning of fragrances that gradually emerge and remain in the nostrils for a long time: bread crust and biscuit, citrus peel, hazelnut and jasmine, with a dynamic and solid salty-iodine structure, which recalls, the inimitable craie of the Côte des Blancs.

The first sip is sharp, lively, even with aggressive bubbles. But in a few minutes that effervescence is transformed and reborns by putting on the great occasions dress, looking like a classy Lady.

The acidity is kept really scathing and explosive, with valuable citrus and spicy cues, while the sip is enriched, both in width and in depth.

In the end of the bowl, the mineral-iodate character explodes, leaving a sapid mouth, mixed with oysters. Long finish, vibrant persistence, about marine sensations and shades of amaretto and tobacco.

Precision sips and stylistic rigor like it was a great maison cuvée.



Il s’agit de la Cuvée de Prestige de la maison - pure Chardonnay - créée en honneur du saint patron des vignerons, dont la première vendange a eté le 1964 et jusqu'à maintenant, seulement 13 vendanges ont été millésimées.

Il semblerait dégorgée hier, étant la fraîcheur énergique qu'il communique, mais 7 ans ont passé. Cette même fraîcheur qui favorise le nettoyage des fragrances qui progressivement émergent et restent longtemps dans les narines: croûte de pain et de biscuit, écorces d'agrumes, noisette et jasmin, avec une structure saline-iodée dynamique et solide, qui rappelle la craie inimitable de la Côte des Blancs.

La première gorgée est très vive, à la fois avec des bulles agressives. Quelques minutes et l'effervescence se transforme, renaît en revêtant la robe des grandes occasions et ressemble à une Dame de grande classe.

Tout le reste vient normalement. L'acidité est vraiment cinglante et explosive, avec des agrumes et des notes épicées, tandis que la gorgée est enrichie, à la fois en largeur et en profondeur.

Dans la dernière partie du flacon, le caractère minéral-iodé explose, laissant une bouche bien sapide et marine, mêlée d'huîtres. Longue finale, de la persistance vibrante, sur des notes  marines salines et nuances de l'amaretto et du tabac.

Gorgées harmoniques et rigueur stylistique comme si c'était une cuvée de grande maison.

venerdì 12 gennaio 2018

Champagne Jacquesson Avize Grand Cru 2000




Pas super la vendange 2000, même en Champagne, avec des conditions climatiques contrastées, des températures moyennes très élevées, beaucoup de grêle et la botrytis toujours présent.
Mais chez les Chiquet frères…

Champ Caïn, Némery et La Fosse - trois parcelles plantées entre 1962 et 1983, sur les sols crayeux d'Avize - déterminent cette bouteille très réussie, que du Chardonnay.
La mienne est l'une des quelque 32.107 bouteilles, dosage extra-brut - 3,5 gr./l – dégorgée au cours du premier trimestre 2009.

La robe est d'un bel or intense, avec de nombreuses bulles très fines.
Nez magnifique qui donne une sensation de fraîcheur intacte, avec un côté minéral vivifiant et très dominant. Au fil du temps, dégage des parfums de noisette, du beurre, des tons fruités mûrs - Granny Smith, cèdre et zeste d'orange – et floraux - fleurs d'acacia et camomille - un peu de grillé. Plus il s'aére, plus les arômes se multiplient.

La bouche est élegante, droite et pleine, très vive, élancé par une très belle acidité.
Le directeur de l'orchestre reste, sans aucun doute, la minéralité crayeuse et saline, qui calibre les temps des solos: avant les agrumes, puis l'amande, maintenant le miel, puis le biscuit, en expansion continue.

Un flacon éblouissante, d’une très longue persistance, sur des arômes de chocolat blanc, d'épices, d'agrumes confits et de relents finement amers.

Champagne de gastronomie - Pata Negra et, plus tard, risotto aux crevettes - mais je vous invite à garder un verre à la fin du repas.
Sirotez-le lentement, vous allez l'adorer.
Le temps a fait son oeuvre, un grand Champagne!

 
Not a super harvest the vintage 2000, even in Champagne, with contrasting climatic conditions, characterized by very high average temperatures, widespread hailstorms and the botrytis always lurking.
But at the Chiquet brothers...

Champ Caïn, Némery and La Fosse - three parcels planted between 1962 and 1983, on the chalky soils of Avize - determine this very successful bottle, only Chardonnay grape.
Mine is one of about 32 thousand bottles, with extra-brut dosage - 3.5 gr./l - disgorged in the first quarter of 2009.

A beautiful intense gold, with very fine bubbles.
Beautiful nose giving a feeling of intact freshness, with a mineral side invigorating and very dominant. Over time, releases aromas of hazelnut, butter, ripe fruity tones - Granny Smith, cedar, lime - and floral - acacia flowers and chamomile - a little toasted.
The more it is aired, the more the aromas multiply.

The palate is elegant, straight and full, very lively, slender with a very nice acidity.
The conductor remains undoubtedly the chalky and saline minerality, which calibrates the times of the solos: before the citrus fruits, then the almond, now the honey, then the biscuit, in continuous expansion.

A dazzling bottle, with a very long persistence, with final aromas of white chocolate, spices, candied citrus and finely bitter hints.

A gastronomy Champagne - Pata Negra and, later, risotto with shrimp - but I invite you to save a cup at the end of the meal.
Sip it slowly, you'll enjoy it even more.
Time has done its work, a great Champagne!